Retour haut de page

Louis Dreyfus Armateurs sélectionné par Airbus pour construire, acquérir et exploiter des navires à faibles émissions

25 octobre 2023

Louis Dreyfus Armateurs sélectionné par Airbus pour construire, acquérir et exploiter des navires à faibles émissions

D'ici 2030, cette nouvelle flotte divisera par deux les émissions de CO2 par rapport à 2023.

Suresnes, 25 octobre 2023

Louis Dreyfus Armateurs (LDA) a été sélectionné par Airbus pour renouveler l'ensemble de la flotte de navires affrétés pour transporter les sous-ensembles d'avions entre les sites de production en Europe et aux États-Unis avec trois rouliers modernes à faibles émissions, assistés par un système de propulsion vélique.

Airbus a sélectionné l'armateur Louis Dreyfus Armateurs pour construire, acquérir et exploiter ces nouveaux navires hautement performants qui entreront en service à partir de 2026.

La nouvelle flotte devrait permettre de réduire les émissions moyennes de CO2 des trajets transatlantiques de 68 000 à 33 000 tonnes par an d'ici 2030. Cela contribuera à l'engagement d'Airbus de réduire ses émissions industrielles jusqu'à 63 % dans le monde d'ici la fin de la décennie - en prenant 2015 comme année de référence - conformément à la trajectoire de 1,5 °C de l'Accord de Paris.

"Le renouvellement de notre flotte maritime est une étape majeure dans la réduction de notre impact environnemental", a déclaré Nicolas Chrétien, responsable du développement durable et de l'environnement chez Airbus. "La dernière génération de navires proposée par Louis Dreyfus Armateurs est plus économe en carburant que ses prédécesseurs et utilise des technologies de pointe telles que la propulsion vélique. Cela démontre notre détermination à ouvrir la voie à la décarbonisation de notre secteur en innovant non seulement dans le domaine de l'aviation, mais aussi dans toutes nos activités industrielles."

« Nous sommes très heureux d'avoir été sélectionnés par Airbus pour développer cette flotte à haute technologie et faibles émissions, et d’ainsi poursuivre notre partenariat de longue date », a déclaré Edouard Louis-Dreyfus, Président de Louis Dreyfus Armateurs. « Ce nouveau projet, fixant des objectifs élevés, reflète notre ambition en matière de décarbonation de notre industrie. Nous sommes fiers d’accompagner nos clients dans leur transition énergétique, en allant même au-delà de leurs attentes, en proposant des solutions innovantes et en accompagnant durablement le changement. »

Les navires affrétés par Airbus qui transportent des sous-ensembles d'avions à travers l'Atlantique entre Saint-Nazaire, en France, et sa ligne d'assemblage final d'avions monocouloirs de Mobile, en Alabama (Etats-Unis) seront renouvelés progressivement.

Les nouveaux navires seront propulsés grâce à l’association de six rotors Flettner - de grands cylindres rotatifs qui génèrent une portance grâce au vent, ce qui propulse le navire vers l'avant - et de deux moteurs bi-carburant fonctionnant au diesel maritime et à l'e-méthanol. En outre, un logiciel de routage optimisera le voyage des navires à travers l'Atlantique, en maximisant la propulsion vélique et en minimisant la traînée dûe à des conditions océaniques défavorables.

Le renouvellement de la flotte répond également à l'ambition d'Airbus d'augmenter la cadence de production de la famille A320 à 75 appareils par mois d'ici 2026. Chaque nouveau navire transatlantique aura la capacité de transporter environ soixante-dix conteneurs de 40 pieds (12,2 mètres) et six sous-ensembles d'avions monocouloirs (ailes, fuselage, mâts réacteur, empennages horizontaux et verticaux) contre trois à quatre sous-ensembles sur les cargos actuels.

Télécharger