Pas d'offre de reprise pour SeaFrance

Pas d'offre de reprise pour SeaFrance

12/12/2011

Les groupes LOUIS DREYFUS ARMATEURS et DFDS ont décidé de ne pas déposer de nouvelle offre dans le cadre de la vente de certains actifs de la société SeaFrance devant le Tribunal de Commerce de Paris.

Depuis la décision du Tribunal de liquider la société SeaFrance et de fixer au 12 décembre la date ultime de dépôt de nouvelles offres, DFDS et Louis Dreyfus Armateurs ont entrepris d'importantes démarches avec la plupart des parties concernées, afin de pouvoir construire une nouvelle offre. La priorité était de répondre aux préoccupations sociales exprimées et d'augmenter le nombre de salariés repris dans l'offre.

Malheureusement, dans le cours de ce processus, il n'a pas été possible de rencontrer le syndicat majoritaire de la société SeaFrance qui a d'ailleurs toujours systématiquement décliné nos propositions de rencontre, et encore une fois ces derniers jours.

En conséquence et conscients de l’importance d’avoir des relations sociales constructives et stables avec tous les syndicats représentant les salariés de SeaFrance, DFDS et Louis Dreyfus Armateurs ont décidé de ne pas soumettre une offre révisée.

Nous regrettons sincèrement cette décision, d'autant que le projet industriel de rapprochement entre les groupes DFDS et Louis Dreyfus Armateurs reste intact. De fait, nous croyons que ce partenariat est dans une position privilégiée pour créer un environnement de travail durable, attractif et stable pour une majorité des salariés actuels de SeaFrance, incluant le déploiement de navires sous pavillon français. Nous continuerons à examiner la situation et évaluer toutes les possibilités futures qui pourraient se présenter pour notre partenariat commun.

Copyright logo : Louis Dreyfus Armateurs