MONTEE EN PUISSANCE DE LA LOGISTIQUE PORTUAIRE ET DES OPERATIONS LIEES AUX ENERGIES MARINES RENOUVELABLES


2011 : Le Groupe LOUIS DREYFUS ARMATEURS accroit ses activités de logistique portuaire. Fin 2010, en Inde, les opérations de manutention portuaire mécanisées démarrent concrètement à Haldia. C'est grande première en Inde : ALBA assure non seulement le déchargement des navires mais aussi le transport du quai vers la zone de stockage puis le chargement et la pesée des wagons et des trains à destination du client.

Au même moment, les grues indonésiennes Dona Flor et Dona Zelia quittent l'Indonésie pour le port privé de Prodeco, en Colombie. C'est désormais une flotille de sept engins de manutentions qui est mise à disposition des exportateurs de charbon.

Par ailleurs, fin 2010, le terminal multivracs de Cherbourg reçoit son premier déchargement de 20 000 tonnes de charbon du panamax Valeria Della Gatta, appartenenant à la compagnie italienne Deiulemar.


Louis Dreyfus TravOcean, traditionnellement ancrée dans le secteur offshore de la pose et protection de câbles d'énergie et de télécommunications, se tourne tout naturellement vers le marché des éoliennes offshore, avec un premier contrat sur le champ de Walney 1 puis Walney 2, en mer d'Irlande. Dans le cadre de ce contrat, Louis Dreyfus TravOcean met en oeuvre son nouveau robot sous-marin, le ROVJET 605, premier robot sous-marin de 600 chevaux

 

dédié  à l'ensouillage des câbles inter-éoliens. Cette pose de câbles inter-éoliens sur le champs de Walney 1 et 2 fut une première, couronnée de succès pour Louis Dreyfus TravOcean. A la suite de cette opération, la société conçoit le ROVJET 806, nouveau robot conçu pour les éoliennes dotant la société d'outils de haute technologie toujours plus performants.

 

Dans le domaine des "autoroutes de la mer", le Norman Bridge est remplacé par le Baltic Amber pour répondre à la montée en puissance des trafics de la ligne St Nazaire - Gijon.

 

LOUIS DREYFUS ARMATEURS commande en avril 2011 au chantier chinois Tianjin Xingang Shipbuilding Heavy Industry Co, six nouveaux vraquiers pour un investissement de 220 millions dollars. Sur ces six nouveaux navires, quatre d'entre eux - les navires Handysize - ont été commandés par LDA ROULLIER, joint-venture entre les groupes LOUIS DREYFUS ARMATEURS et ROULLIER. La livraison de ces navires est échelonnée entre 2013 et 2014. Les deux navires Capesize (292m de long) et les quatre navires Handysize (180m) commandés permettront le rééquilibrage entre les navires affrétés (douze) et les navires en propriété (dix) et signera l'engagement durable du Groupe LDA vis-à-vis de ses clients chargeurs.


Conçus par le bureau d'études de China Shipbuilding Industry Corporation (CSIC) et la société finlandaise Deltamarin en étroite collaboration avec le département des Constructions Neuves de LDA, ces navires vraquiers d'une nouvelle génération offriront des caractéristiques techniques destinées à réduire au maximum les émissions de CO2.  

 

Le 14 novembre, LDA achète le câblier ILE d’AIX à Gibraltar, auprès de Gulmar Badaro Marine Investment. Construit en 1992 à Singapour, ce navire câblier de maintenance fut à l’origine exploité par la société Tyco avant d’être transformé pour les besoins de la recherche pétrolière offshore en navire hôtel avec une capacité d’accueil de 240 personnes sous le nom de GULMAR BADARO.

LDA rendra à ce navire sa vocation première au cours d’un arrêt technique au chantier naval à Santander. Ses 151 mètres de long font de l’ILE d’AIX le plus grand des navires de la flotte. Comme les six autres navires câbliers, il sera géré par Alda Marine, filiale de LDA et d’Alcatel-Lucent Submarine Networks.

Le 19 novembre, la flotte sismique compte deux navires supplémentaires : le navire OCEANIC PHOENIX, construit en 2000,  est affrété coque nue par CGG qui en a confié au groupe LDA les gestions technique et équipage. Ex GEOWAVE MASTER, il mesure 114 m de long pour 19 m de large et traîne derrière lui 16 streamers de 8 km de long.

LDA se voit également confiée la gestion du navire sismique OCEANIC CHALLENGER le 16 décembre. Construit en 2000 dans les chantiers de Soviknes Verft AS, l’ex GEO CHALLENGER mesure 92 m de long et 24 m de large. Le transfert de gestion de ces deux navires autrefois gérés par DOF répond à la volonté de CGG de réduire le nombre de sociétés de management.

2012 : Entrée en flotte d’un 4e navire roulier, le BORE SEA, pour les besoins de la logistique d’Airbus. Navire roulier construit en 2011 par les chantiers de Flensburger, le BORE SEA bat pavillon finlandais. Il naviguera aux côtés du VILLE DE BORDEAUX et empruntera la « Milk  Run » depuis Naples.