LE DEFI DES LIGNES REGULIERES, DES LIAISONS TRANSMANCHE ET DES "AUTOROUTES DE LA MER"

2005 : Une nouvelle étape est franchie pour LOUIS DREYFUS ARMATEURS qui poursuit sa stratégie de diversification. Cette année-là verra la création de LD Lines avec l’achat d’un car-ferry, le Norman Spirit. A travers cette nouvelle filiale, le Groupe LDA se positionne dans les lignes régulières de fret et de transport de passagers en desservant  la Grande-Bretagne depuis les ports français et également en délégation de service public entre Dieppe et Newhaven à travers LD Transmanche Ferries. Cette même année, rachat de la société Nicolas Frères, spécialiste de la manutention portuaire de véhicules basé à Fos-sur-Mer.

2006 : Fret-CETAM fait construire, pour le compte d'Airbus, deux navires rouliers additionnels pour les composants de l'A380: le City of Hamburg et le Ciudad de Cadiz, construits à Singapour chez ST Marine et livrés en 2008 et 2009.

2007 : Rachat du Groupe LOUIS DREYFUS ARMATEURS par Philippe Louis-Dreyfus et ses enfants. Le Groupe LDA devient ainsi indépendant du Groupe Louis Dreyfus. La même année, LDA rachète Fairmount Marine BV, le spécialiste mondiale de remorquage en haute mer, basé aux Pays-Bas.


2008 : Arrivée du Norman Voyager, un nouveau ferry pour LD Lines qui permet d’augmenter les rotations vers l’Angleterre.


 

 

2009 : Renforcement de l’activité des services portuaires spécialisés. Création d’une joint-venture avec la société indienne ABG Infralogistics. Cette société commune, dénommée ALBA (anciennement ABG-LDA), ambitionne de devenir le leader de la manutention des vracs secs en Inde, pays où les importations et exportations de marchandises en vracs (charbons, minerais, ciments, fertilisants, …) sont en pleine croissance. Parallèlement, création de la société Port de Cherbourg SAS, chargée de la gestion du port dans le cadre d’une délégation de service public.


2010 : Le Groupe LOUIS DREYFUS ARMATEURS poursuit son développement dans le concept des « Autoroutes de la mer ». C’est l’année de la mise en service de la première autoroute de la mer entre la France et l’Espagne, exploitée par GLD Atlantique. La ligne est alors opérée par le Norman Bridge, navire de type roulier passagers (« ro-pax »), d’une capacité de 120 camions ou de 150 remorques et pouvant accueillir jusqu’à 399 passagers.