DEVELOPPEMENT DES PARTENARIATS INDUSTRIELS OFFSHORE À FORTE VALEUR AJOUTEE

1998 : Développement des activités industrielles offshore de LOUIS DREYFUS ARMATEURS (LDA). La société TravOcean devient Louis Dreyfus TravOcean (anciennement dénommée LD TravOcean) et une filiale à 100% du Groupe LDA. Louis Dreyfus TravOcean apporte son savoir-faire dans le domaine des travaux maritimes (notamment opérations d’ensouillage, d’implantation des câbles ou de levées de zones d’implantations).

1999 : Développement de l’activité de recherche sismique et océanographique avec une quatrième unité construite par les Chantiers de l'Atlantique rejoint la flotte : le CGG Alizé.


2000 : LOUIS DREYFUS ARMATEURS entame une politique de diversification à travers des partenariats initiés avec de grands noms de l’industrie française : Alcatel  en 2000 puis Airbus Industrie en 2002.

Le partenariat avec Alcatel, à travers la filiale commune Alda Marine, conduira à la construction de trois navires câbliers de dernière génération : l’Ile de Sein, l’Ile de Batz et l’Ile de Bréhat en novembre 2001. Ils sont construits au chantier Hyundai Mipo Dockyard en Corée du Sud. Un 4e navire, l’Ile de Ré rejoint la flotte Alda Marine, après conversion en 2002 en Pologne aux chantiers Remontowa.

Louis Dreyfus TravOcean, autre filiale du Groupe LOUIS DREYFUS ARMATEURS assure alors une activité complémentaire à Alda Marine.

2001 : Le Groupe fait ses premiers pas dans le transport roulier en exploitant des services réguliers à destination de la Tunisie au départ de Marseille.

Cette année-là, Fret-CETAM, joint-venture entre LOUIS DREYFUS ARMATEURS et Leif Höegh, signe un contrat avec Airbus et fait construire un navire roulier de haute technicité pour le transport des composants Airbus de l’A380 : le Ville de Bordeaux construit en Chine en 2004 au chantier Jinling.


2004 : LOUIS DREYFUS ARMATEURS se lance dans l’aventure de l’autoroute de la mer  avec son partenaire italien, le groupe Grimaldi. Il est ainsi le premier armement français à proposer un service d’autoroutes de la mer.

Les deux armements lancent et mettent en service une ligne maritime  (suspendue depuis 2009) entre Toulon et Civitavecchia, opérée par le navire Eurostar Valencia.


2005 : Entre temps, trois navires capesize à double coque ont été commandés chez DSME : le Jean LD et le Pierre LD, 172 000 tpl. Le 3e navire a été revendu sur cale.