DIVERSIFICATION ET EXPANSION DU POOL GEARBULK

1973 : Année d’une diversification sans précédent. Lancement du Norman Lady, gazier avec réservoirs Moss et Rosenberg au chantier de Stavanger pour Buries Markes. Le navire entre en service en 1976 avant d’être vendu six ans plus tard à une société des Bermudes. Cette même année, le navire ALAIN LD (II) est transféré à BURIES MARKES et devient La Cordillera (III).

La flotte L-D s'augmente alors du Cetra Centaurus (O/O), 170 414 tpl, des aluminiers Paul Heroult et Sainte Claire Deville 8800 tpl, des gaziers LPG Cap Martin, Cap d'Antibes, Cap Ferrat, Providence Multina.

Mais le pool Gearbulk prend de l'ampleur. Pour sa part L-D investit dans quatre navires de 39 000 tpl, qui sont construits au Japon : Louis LD (IV), Jean LD (III), Alain LD (III), Gérard LD (III). Ils ont cinq cales et deux portiques Hagglunds, et sont des sister ships des navires norvégiens du pool.

1974 : Dans les dix années qui ont suivi, huit chimiquiers ont intégré la Flotte Interchem : en 1974, La Bahia (II) et La Falda (II) et en 1975 La Selva (II) et La Cumbre (II). Puis en 1976, deux nouveaux navires : La Colina (II) et La Pradera (II) et finalement en 1983, le navire Silver Merlin et le Silver Falcon. Buries Markes commande au Japon La Ensenada (II), navire de 39,000t tpl équipé de 5 grues de type Hagglunds, pour servir dans la flotte Gearbulk.

 

1976 : Pour renforcer la participation L-D dans CETRAMAR, Cetra Norma est lancé en Yougoslavie (Rijeka), c'est un 74 000 tpl, huit cales avec panneaux à ouverture latérale (side rolling). En 1977 : Med Multina, petit porteur de LPG de 2300 m3, ne fera qu'une brève apparition dans la flotte, dont il sortira en 1978.


1977 : Edouard L-D, méthanier de 130 000 m3, lancé cette année-là par France Dunkerque, allait devoir attendre quatre ans à la chaîne aux iles d'Hyères la mise en service de l'usine de liquéfaction d'Arzew pour entrer lui-même en service entre Montoir et l'Algérie et s'avérer être une réussite parfaite.


1978 : Trois navires de 39 000 tpl seront livrés à Gearbulk jusqu’en 1979 par le chantier Mitsui-Ichahara. Il s’agit de La Costa (II), La Cordillera (IV) et La Primavera (II).


1979 : Gearbulk demande d'autres investissements de la part de L-D, qui répond en lançant coup sur coup en 1979 et 1980 les Charles LD (IV), et Pierre LD (IV), construits en Pologne. Des navires de 38 000 tpl, cinq cales, deux portiques Hagglunds.


 

 

Lancé comme Peter à Séville en 1976, ce vraquier de   30 000 tpl, sept cales, quatre grues Atiensa Hydraulik, devient Philippe LD (III) en 1981 et en 1986 est rebaptisé La Richardais sous registre TAAF et mis sur des opérations de tramping handysize.

1980 : Entrée en flotte de La Loma (IV) mais également de La Estancia (VI) et de La Sierra (IV), deux navires de construction polonaise, de 39 000 tpl livrés à Gearbulk.

Le Capo Noli entre en flotte et sera le dernier navire de la branche italienne du groupe Louis Dreyfus.

1981 : Deux vraquiers panamax sans apparaux (77 000 tpl), La Pampa (III) et La Chacra (III) entrent en service respectivement en 1981 et 1982.