CREATION DE CETRAGPA ET CONSOLIDATION DE L'ACTIVITE VRAC

1965 : Lancement au chantier Harland & Wolff de La Estancia (V) et La Sierra (III), deux navires sans apparaux de 46 000 tpl équipés de 9 cales.

1967 : Lancement à Dunkerque du Cetra Lyra (I), un "monstre" de 75 000 tpl engagé dans CETRAMAR pour l'acheminement du gros vrac minerai/charbon.


1969 : Les Ateliers et Chantiers de la Loire/St-Nazaire, lancent cette année-là deux vraquiers avec cinq cales à deux écoutilles et deux grues mobiles Kampnagel. Deux navires de 19 000 tpl qui jouent résolument le "petit format" au moment où le tonnage du vrac croit en flèche. Ce sont Alain LD (II) et Robert LD (II) prévus pour Bayonne, qui vont servir de carte d'entrée dans le pool Gearbulk (LD, Buries Markes, Mowinckels, Jebsen) nouvellement créé. Puis vient l'inévitable temps des mastodontes: ore carriers, gros vraquiers cape size, O/O, OBO...


1969 : Lancement au chantier de Wilton Schedam – pour le compte de Buries Markes – de deux pétroliers de 2400 tpl, La Hacienda (III) et La Quinta (III).

1970 : Lancement au chantier Harland & Wolff de La Pampa (III), navire de 24 900 tpl. C’est le premier navire à apparaux équipé par Hagglund et aussi le tout premier navire construit en Europe pour Gearbulk.


1971 : Le minéralier Léopold LD (IV), sort des chantiers de Dunkerque. Il est prévu pour USINOR et particulièrement pour les possibilités extrêmes de l'écluse Charles de Gaulle : 126 632  tpl. Il approvisionne l'usine en minerai de fer.

 

L’activité commerciale de Montship en tant qu’armateur cesse avec la vente du  Montcalm (III).


1972 : Le pool CETRAGPA est créé, issu du rapprochement de deux pools d’armateurs français : l’Agpa (CGT et Worms) d’un côté et Cetramar – composé par Louis Dreyfus, Rothschild (SAGA), LES Chargeurs Réunis & l’Union Navale – de l’autre. Le pool était  destiné à former une association de gros porteurs. Année de la toute première commande au Japon d’un vraquier de 249 223t tpl, La Loma (III), vraquier sans apparaux équipé de 10 cales.


 

1973 : Le groupe Rothschild abandonne le secteur maritime et confie les navires de la SAGA (Sté anonyme de Gérance et d'Armement), à la gérance de L-D.