LA PERIODE D'APRES-GUERRE ET L'EXPANSION DU GROUPE

1947 : A la fin de la guerre, le navire La Pampa était l’unique navire de la flotte de Buries Markes et fut rejoint en 1947 par un autre navire livré par William Doxford, La Cordillera, navire pouvant accueillir jusqu’à douze passagers.


1948 : Le navire Empire Mac Dermott, utilisé pour le transport d’avions depuis 1944 est transformé en cargo et renommé

La Cumbre.


1950 : Vers la même époque, un cargo de 8500 tpl, le Philippe LD (I), était commandé à Uraga/Japon, et en 1951, à Dunkerque, était lancé Pierre LD (II) (9350 tpl). Ces navires travaillaient sur la ligne d'Amérique du Sud, au trafic des marchandises diverses et du grain.



1951 : Le navire Fort Spokane est acheté par Buries Markes pour devenir La Orilla. Puis un autre navire construit en 1940 est renommé La Estancia (III). Le navire Mardene construit en 1947 devient La Quinta, et enfin l’Empire Envoy construit en 1942 est renommé La Orilla (II).

 

1952 : Quatre navires de 9500 tpl, étaient lancés à St Nazaire en 1952 et

1953 : Léopold LD (III), François LD (III), Gérard LD (I), Robert LD (I).

Ils furent mis sur la ligne régulière Plata/Golfe. Le Liberty Ship Ouistreham, des Messageries Maritimes fut transféré à L-D en 1955.

Ces navires seront les derniers classiques de LD à travailler sur les lignes avec les rescapés de la guerre et la flotte de transition. Les lignes ont été Can-Con (Canada Continent), Can Med, (Canada Méditerranée), en parallèle avec Montship (Montreal Shipping) et Capo Line/GENS/Sagital. Enfin, ce sera Gulf/SA, c'est-à-dire États-Unis (Golfe/Côte Est)/South Africa, ligne interrompue par la première fermeture du canal de Suez, en 1956. Quelques navires seront replacés sur la SEAS, ligne d'Amérique du Sud. Ce sera la dernière participation de LD à un trafic de ligne, continué cependant par sa filiale italienne GENS/Sagital.

1953 : Une nouvelle série de navires rejoint la flotte LD. En premier, un «Liberty Ship » renommé La Loma puis deux nouveaux navires rapides de 10 000 tpl, La Hacienda et La Chacra. Début d’une coopération très étroite avec LD France : des navires de la flotte LD sous pavillon français sont transférés vers la flotte de Buries Markes sous pavillon anglais. C’est également la période de navires construits par pairs dans les chantiers français et livrés aux deux flottes.


1954 : Le Philippe LD (1950), le Jean LD (1935), le Louis LD (en 1936) passent sous le contrôle de Buries Markes et deviennent respectivement La Ensenada, La Laguna, La Quinta (II).


1955 : Entrée dans la flotte d’un nouveau navire, La Orilla (III) puis un autre, construit en 1940 par Doxford, est renommé La Barranca. Un nouveau navire construit à Saint-Nazaire avec moteur arrière, La Pradera, est lancé en 1956 et est identique au Jean LD (II) et au Louis LD (III).

 

1956 : LD, déjà partenaire de Montship, prend le contrôle de sa flotte entière. Tous les noms des bateaux ont le préfixe « Mont » comme le Mont Gaspe, le Mont Clair ou le Mont Sandra, et étaient opérés par Buries Markes.